Soirée ciné-débat sur le harcèlement en milieu scolaire

 

Considéré parfois comme un phénomène mineur, le harcelement en milieu scolaire, en réalité ne l'est pas. Une soirée ciné-débat est organisée le mardi 13 mai à 20h au cinéma de Maule. L'entrée est gratuite.

La projection du film mexicain Despuès de Lucia (interdit au moins de 12 ans) sera suivie d'un débat animé par Nathalie Ben Kemoun, psychiatre-psychothérapeute. 

 

Un mot d'un parent d'élève qui était présent à cette soirée:

"J'ai assisté à la soirée débat sur le harcèlement le mardi 13 mai...
Film très intéressant (dur, interdit au moins de 12 ans, on pouvait le comprendre!!!)
Beaucoup de professeurs, l'assistante sociale étaient présents. Au niveau de Maule, j'ai noté la présence de M. Senneur, adjoint aux affaires scolaires, la responsable du pôle jeunesse de Maule, la responsable de Planète Jeune). Ce qui prouve que tout le monde à Maule est concerné par ce soucis et montre un intéret à ce phénomène.On nous a signalé que toute l'équipe pédagogique du collège était à l'écoute et mobilisée en cas de harcèlement, ils étaient vigilants et ils étaient là en cas de nécessité,en gardant toute discrétion; j'ai trouvé l'intervention très simple mais rassurante pour tous les parents des collégiens.
 
Le Dr BENKEMOUM qui a animé le débat à la fin du film, a détaillé certains signes qui trahissaient le fait d'être "acteur" de harcèlement, ceci aussi bien que pour les victimes que pour les agresseurs:
- comportement changeant,
- baisse des résultats scolaires,
- comportement violent ou renfermé vis à vis des proches,
- refus d'aller en cours.
et que dès qu'un changement de comportement se faisait sentir, il fallait oser en parler à son enfant et mettre des mots sur ses maux !

Les parents d'élèves FCPE sont, bien entendus, à l'écoute des autres parents et soucieux du bien être de tous les enfants afin qu'ils étudient dans un univers sain et qu'ils se sentent en sécurité au sein de leur école.
 
 
Rappelons les démarches à suivre en cas d'harcèlement moral ou physique à l'encontre d'un enfant:
 

1/ l'élève doit pouvoir identifier ce qui lui arrive et en parler (c'est le plus difficile), d'où l'importance de l'écoute (l'enfant se trahit toujours par des petits mots, s'il ne parvient pas à en parler ouvertement) et de l'observation (discrète, cela s'entend).
2/ les parents doivent interpeller le collège si nécessaire sans se laisser envahir par l'émotion, mais il faut agir. 
3/ ne pas hésiter à emmener son enfant voir un bon psychologue. 
4/l'élève victime doit trouver le courage en lui pour en parler à la vie scolaire, ce qui peut s'accompagner des quolibets, voire des menaces de l'agresseur, des copains de l'agresseur et/ ou de ses propres copains. 

Il est toujours utile d'aborder régulièrement ce sujet en famille pour que les enfants comprennent que s'ils sont agressés, ils ont tout intérêt à rencontrer Mme Bayeux, la CPE et en parler, et que s'ils sont agresseurs, ils sont dans une situation grave qui aura des répercussions disciplinaires, si ce n'est à la maison, en tout cas au collège. 


Voir plus loin ICI ou LA.


Ajouté le 01/05/2014 par Laurence F. - Spécial collège