Concertation sur la refondation de l'école: les propositions du comité

C'est aujourd'hui que le Comité de pilotage de  la concertation sur la "refondation de l'école" rendait ses propositions au ministre de l'Education, Vincent Peillon dans un rapport final (consultable au clic).

 

Ce rapport est le résultat de la concertation ouverte le 5 juillet dernier réunissant les professionnels de l'éducation, chercheurs, enseignants, parents d'élèves, en tout 600 personnes travaillant autour de 4 questions fondamentales: « la réussite scolaire pour tous », « les élèves au cœur de la refondation », « un système éducatif plus juste et efficace » et des « personnels formés et reconnus ». A ces discussions se sont ajoutées les 8000 contributions d’internautes déposées sur le site « refondonslecole.gouv.fr ».  

 

La question des rythmes scolaires occupe une place importante dans ce rapport qui préconise ainsi des journées moins lourdes, une semaine de quatre jours et demi qui incluerait le mercredi matin travaillé et une année scolaire allongée de deux semaines.

 

  •  Journées de classe raccourcies mais devoirs faits à l’école
En primaire, le rapport propose que le nombre d’heures de classe n'excède pas 5h par jour. Aujourd’hui la journée est de 6 heures. 
Au collège, le nombre d’heures de cours par jour devrait aussi être limité à 5h en 6ème et en 5ème, il pourra ensuite monter à 6h en 4ème et en 3ème.
 
En primaire et durant les deux premières années du collège, tous les enfants pourraient être accueillis au moins jusqu’à 16h30, voire 17h. "Au-delà des horaires d’enseignement, la journée devrait comprendre, d’une part, une aide au travail personnel et, d’autre part, des activités culturelles, artistiques et sportives". En intégrant le temps de devoirs sur le temps scolaire, cela permettrait de réduire les inégalités sociales et/ou culturelles.
 
  • Alternance de sept semaines de travail et deux de vacances
Les spécialistes de chronobiologie s'accordent pour conclure que le rythme de sept semaines travaillées suivies de deux semaines de repos est le meilleur pour les enfants tout au long de l’année. Or, ce rythme est imossible à respecter si l'on pratique le zonage des petites vacances. Il y a toujours une zone qui travaille moins longtemps et une autre plus. La concertation propose donc deux solutions pour améliorer cette répartition annuelle: «soit la suppression du zonage de certaines petites vacances soit le zonage de toutes les vacances ».
 
Le rapport évoque aussi le sujet du raccourcissement des vacances d’été: « Il peut être également envisagé d’allonger d’une à deux semaines la durée de l’année scolaire ». Le gouvernement attend de voir s'il y a un consensus sur le sujet entre parents, enseignants, professionnels du tourisme et collectivités territoriales.
 
Enfin, le rapport de la concertation tranche le débat du mercredi ou du samedi travaillés et précise que « la demi-journée supplémentaire serait le mercredi, avec possibilité de dérogations au niveau des communes ».  Cette affirmation n'est pas une surprise, puisque le choix du mercredi matin avait été maintes fois évoqué ces derniers mois.
 
 
Toutes ces propositions qui émanent de notre pays vont donner lieu à des premiers arbitrages qui devraient être rendus jeudi 11 octobre. Certaines décisions vont entraîner des modifications législatives qui doivent être inscrites dans le projet de loi d’orientation et de programmation sur l’école présenté à la session parlementaire d’automne; le calendrier est donc particulièrement serré.
 
Ce rapport est un ensemble de propositions destinées à réformer l'école, libre au ministre et au Président de la République d'y piocher certaines idées et d'en délaisser d'autres.
 
 


Ajouté le 05/10/2012 par Laurence F. - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA